Rhinoplastie

Slider

MediTrip : Nos interventions
Chirurgie visage


La rhinoplastie

La rhinoplastie répare les disgrâces esthétiques du nez lorsqu'elles sont considérées comme inacceptables, au point de créer un complexe, voire dans les cas extrêmes, d’entraîner un véritable mal de vivre.

Objectif

Le but d'une rhinoplastie est d'apporter une modification de la forme du nez, et d'obtenir un résultat naturel et harmonieux, mais aussi une fonction respiratoire satisfaisante.

Principe

Cette intervention permet d’harmoniser le nez avec le visage. La rhinoplastie féminise et rajeunit le visage des femmes, et adoucit celui des hommes.

À soustraire à l’arête nasale une bosse disgracieuse

À diminuer la largeur du nez, la taille des ailes du nez

À diminuer et relever la projection de la pointe, d’affiner ses reliefs

À corriger une imperfection et une déviation de l’arête ou de la cloison nasale pour traiter un trouble respiratoire.

Avant L’intervention

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions.
Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 24 heures avant l’intervention.
Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 3 semaines précédant l’intervention.

L’arrêt du tabac est vivement recommandé, au moins un mois avant et 15 jours après l’intervention. Le tabagisme aggrave le risque de complication post-opératoire de toute intervention chirurgicale. Arrêter de fumer 6 à 8 semaines avant une intervention supprime ce sur-risque.
Il est fondamental de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention.

Comment se déroule votre intervention

La rhinoplastie se fait sous anesthésie générale avec une nuit d’hospitalisation. Elle dure entre une heure et demi à trois heures.

Les incisions peuvent être situées à l’intérieur du nez, dans chaque narine ou bien à l'extérieur du nez en travers de la columelle si le chirurgien a besoin de découvrir entièrement la structure nasale.

Il n’y a pas de technique unique de chirurgie du nez, mais différents procédés, qui sont combinés en fonction des défauts à corriger.

Les interventions de réduction

Lorsque le chirurgien veut améliorer la régularité de l’arête nasale, combler un creux ou augmenter la définition et la projection de la pointe du nez, il fait une greffe de cartilage ou bien il pose un implant nasal.

Les greffes de cartilage : Il prélève le cartilage de préférence sur la cloison nasale du patient. En cas de besoin important, il peut également prendre du cartilage sur l’oreille au niveau de la conque ou sur les côtes du thorax.

Le cartilage est facile à modeler. Le praticien l’utilise en un seul ou plusieurs fragments. il peut également le couper en petits dés très fins qu’il introduit à l’intérieur d’une pochette dont les dimensions sont exactement celles de la zone à augmenter. Cette pochette est constituée avec une membrane de fascia, un tissu fin et solide prélevé à la surface du muscle temporal.

Le chirurgien peut greffer du cartilage autant sur l'arrête que sur la pointe nasale. Les implants : Ils sont essentiellement utilisés chez les personnes qui ont la peau épaisse et qui présentent un dos du nez trop creux. Il existe des implants de formes diverses en silicone ou en polyethylène poreux (Medpor).

La septoplastie

Une déviation de la cloison nasale peut impliquer des problèmes d’ordre médical et/ou esthétique :

Une déviation de la cloison nasale entraîne une obstruction nasale chronique, une gêne respiratoire, des ronflements, voire des infections des sinus et de l’oreille et parfois des migraines. Cette gêne respiratoire peut être à l’origine d’un sommeil de mauvaise qualité et d’un sentiment de fatigue chronique.

Une déviation de la cloison nasale peut également provoquer une déformation inesthétique de la forme du nez (le nez est partiellement dévié sur un côté).

La septoplastie est une chirurgie fonctionnelle qui peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale. Si un geste esthétique doit être effectué en plus (par exemple : résection de bosse), celui-ci ne sera pas couvert par l'Assurance Maladie.

Le principe de l’intervention consiste à remodeler ou enlever partiellement les parties déformées de la cloison nasale responsables de l’obstruction.

Le résultat

Le résultat respiratoire pourra s’apprécier à partir de la troisième semaine post-opératoire. Pendant les premières semaines qui suivent l’intervention, des ecchymoses se manifestent et le nez reste gonflé, pouvant provoquer une certaine gêne respiratoire. La durée de ce phénomène varie considérablement en fonction des patients. Dans le cas d’un abord externe, le nez sera gonflé pendant 15 jours avant de retrouver sa forme initiale. Pour la plupart des patients, le nez retrouve une apparence tout à fait satisfaisante 6 mois après l’intervention.


Je recommande vivement mon augmentation mammaire est très réussite, le chirurgien est professionnel ainsi que tout le staff, je vous remercie pour cette expérience extraordinaire.

Yasmine Lugas


Top !!! jetais à l’aise du début jusqu’à la fin, tout est parfait… bonne continuation (y)

Sandra Surreira


j aimerai remercier meditrip , pour cette belle experience .mon sejour s’est tres bien passé , mon chirurgien etait très attentionné et très professionnel ainsi que toute l équipe médicale.

Olivia martinez